L’Art du recyclage : Comment trier pour mieux recycler ?

Avec environ 50% de déchets ménagers recyclés, les Suisses sont plutôt bons élèves. Cependant, avec plus de 700 kg de déchets par habitant et par année, les Suisses figurent parmi les plus gros créateurs d’ordure européens. Alors, comment trier et recycler au quotidien pour faire des économies écologiques ?

PAYS DÉVELOPPÉS QUI GÉNÈRENT LE PLUS DE DÉCHETS MUNICIPAUX

En Suisse que recycle-t-on ?

Une quinzaine de types de déchets sont récoltés en Suisse, mais cela varie d’une déchetterie à une autre. Commençons par les recyclables. Il s’agit des déchets qui sont systématiquement recyclés.  Cependant,  chaque commune dispose d’une certaine liberté concernant la gestion des déchets de leurs citoyens. Pensez à vous renseigner auprès de votre commune, afin de connaître le règlement en ce qui concerne la gestion des déchets dans votre zone.

  • Le carton (boîtes de céréales, boîtes de gâteau, cartons de pizza et autres) à condition qu’ils ne soient pas trop souillés (trop sales ou trop humides).
  • Le papier (lettres, journaux, publicités, magazines, prospectus) est presque toujours recyclé. Cependant, le papier photo et le papier peint qui sont plastifiés et qui bénéficient d’un traitement spécifique ne sont pas recyclés.
  • L’acier et l’aluminium (boîtes de conserve, barquettes en aluminium, canettes, aérosols). Les capsules à café en aluminium peuvent également être recyclées.
  • Le verre (bouteille en verre, vitre brisée)
  • Les bouteilles en plastique. En règle générale, seuls les plastiques utilisés pour la fabrication de bouteilles et autres flacons sont recyclés. Cela signifie que votre bouteille d’eau, de lait ou d’huile ainsi que vos bouteilles de shampoings ou vos flacons de produits cosmétiques sont recyclables, mais que les gobelets en plastique, la vaisselle en plastique ou les barquettes alimentaires en plastique ne le sont pas.
  • Les déchets végétaux crus et les coquilles d’oeufs (le compost). Il existe des sacs compostables disponibles en supermarché. 

Parfois certains emballages sont composés de plusieurs matières dont certaines sont recyclables. Afin de réduire la quantité de déchets qui finissent dans un sac poubelle taxé, il est intéressant de séparer ces matières. Par exemple, enlever les cartons autour des yogourts, séparer le plastique transparent du carton pour un emballage de cadeau, décoller le film plastique du carton lorsque vous achetez du saumon fumé, etc. Attention, les berlingots de boissons ne sont malheureusement pas recyclables et doivent être jetés dans la poubelle ordinaire.

Quels déchets ne jamais mettre dans une poubelle ?

Il existe des déchets qui ne peuvent pas être jetés dans une poubelle classique. Pour certains de ses déchets, il existe des filières d’éliminations spécifiques.

  • Les piles, les batteries et les ampoules qui sont recyclées via des filières spécialisées (à la déchetterie ou via des bornes disponibles dans certaines grandes surfaces) 
  • Les médicaments qu’il faut ramener en pharmacie 
  • Les déchets d’équipements électriques et électroniques, pour lesquels il existe des filières dédiées, mais que vous pouvez amener en déchetterie. Tout achat d’un appareil électrique ou électronique comprend une taxe qui finance la filière de récupération et d’élimination des objets défectueux. De ce fait, la loi oblige les vendeurs à récupérer les appareils usagés
  • Les huiles alimentaires pourraient être jetées dans votre poubelle ordinaire, mais il est préférable de les acheminer en déchetterie. Ne surtout pas jeter dans les canalisations, car cela peut les boucher et complique le traitement des eaux usées.
  • Les huiles motrices et autres huiles de vidange doivent être jetées dans votre déchetterie ou chez votre garagiste
  • Les pneus qui doivent être ramenés chez un spécialiste, à la déchetterie ou un distributeur 
  • Les gros déchets de ferraille, de bois ou de matériaux qui doivent être amenés en déchetterie

Comment organiser mon tri ?

En triant bien, un ménage peut réduire le nombre de sacs poubelle taxé par 4, voir plus. Pour un ménage de 4 personnes qui utilisent 2 sacs de 35 litres par semaines cela représente une économie de près de 12 CHF par mois soit 144 CHF par année. Presque de quoi payer votre abonnement de téléphone. Trier est donc bénéfique pour le porte monnaie, mais aussi pour l’environnement.

La première chose à faire est d’informer les autres membres de votre ménage, spécialement les enfants afin qu’il comprenne exactement ce qui doit être jeté dans la poubelle et ce qui doit être trié. Ensuite, il s’agit de trouver un espace où vous pourrez disposer vos sacs ou vos bacs dans lesquels vous pourrez mettre vos déchets recyclables. Il n’est pas nécessaire de disposer de 15 bacs différents, généralement 2 ou 3 suffisent. Par exemple, un bac pour le papier et le carton, un autre bac pour vos bouteilles en pet, aluminium, verre, puis un dernier pour le compost. Bien sûr, cela dépend des déchets que vous produisez le plus. Il n’y a donc pas de règle absolue. Prévoyez quand même un sac pour le papier et le carton. 

Recyclage express vous proposera bientôt des bacs très pratiques pour le recyclage et qui s’adapte à tous les espaces.

Un ménage peut réduire le nombre de sacs poubelles taxés par 4 en triant simplement ses déchets

Comment acheminer mes déchets dans les points collectes ou les déchetteries ?

En Suisse, tout le monde a en principe accès à une déchetterie et il existe de nombreux écopoints. En fonction de la commune où vous résidez, différents conteneurs sont mis à votre disposition directement en bas de votre immeuble. Si vous êtes chanceux, vous disposez d’un container pour vos poubelles incinérable, un autre pour le papier et carton puis un dernier pour le verre. 

Beaucoup de communes généralement dans la périphérie des grandes villes mettent à disposition uniquement un seul conteneur pour les sacs poubelle taxés en bas de votre immeuble.

En ce qui concerne les écopoints, c’est le même principe, certaines communes disposent de plusieurs écopoints ou il est possible de jeter le pet, l’aluminium, le verre, parfois les piles et les ampoules (écopoints de la ville de Lausanne). D’autres communes n’offrent aucun écopoint. Il y a donc une certaine inégalité concernant l’accès au service de déchetterie.

LAUSANNE VILLE PROPRE : CALENDRIER OFFICIEL DES DÉCHETS 2019

En fonction de la quantité de déchets recyclables que vous produisez, il s’agira de vous rendre dans l’écopoint ou votre déchetterie généralement une fois par semaine. Veiller à consulter l’horaire de votre déchetterie, car ils varient fortement d’une commune à l’autre (voir : horaires déchetterie Lausanne.pdf). Les autres déchets qui ne sont pas directement recyclables ne peuvent être déposés qu’en déchetterie.

Si vous n’avez pas le temps de vous rendre dans un point collecte ou dans une déchetterie, Recyclage Express vous propose un système d’abonnement. Nous venons 1 à 4 fois par mois récupérer vos déchets recyclables au seuil de votre porte (www.recyclage-express.ch/recyclage).

Quiz : Recyclage demenageurs_objets_lourds

Non, un mouchoir en papier souillé doit être jeté dans la poubelle normale. En effet, en étant incinéré il produira de l’énergie tandis que s’il est jeté dans le papier il nécessitera un traitement supplémentaire rendant son recyclage moins inefficient.

Non il y a déjà bien assez de déchets combustibles dans nos poubelles même trop.

Non il ne faut pas laisser les couvercles, car cela fragilise le verre. Au final des gens sont payés pour séparer les couvercles des récipients alors il est préférable d’enlever les bouchons des bouteilles.

Non il ne faut pas, car elles ne se dissolvent pas dans l’eau et peuvent obstruer les canalisations. Elles rendent le traitement de l’eau plus compliqué. Le mieux est de les amener en déchetterie ou si cela n’est pas possible les mettre dans une bouteille en plastique et les jeter avec vos déchets incinérables.

Les bouteilles opaques et transparentes sont de même composition, mais ne doivent pas être mélangées, car elles suivent une filière de recyclage différente. Généralement, dans les supermarchés les points collecte ou les déchetteries il y a des compartiments séparés pour les bouteilles en PET transparentes et opaques.

Dans une poubelle ménagère, on a environ 80% des déchets qui sont recyclables. Il reste les berlingots (matériaux composites) , les mouchoirs en papier, les pots de yaourt et les papiers d’emballage qui sont non recyclables.

Les piles contiennent encore beaucoup de matériaux recyclables comme le zinc et le mercure. Le mercure est très toxique, en Suisse on a l’obligation de le recycler. De plus, recycler les piles permet d’économiser nos ressources naturelles. Avec un taux de récupération de 70%, il reste encore plus de 900 tonnes par année qui finissent non recyclées ce qui représente 810 kg de mercure qui finisse au mauvais endroit.

Certains le sont, d’autres ne le sont pas. En effets, on les traite parfois contre l’humidité ce qui empêche la dissolution du papier. Sous le sac, il y a un petit sigle R entouré qui nous indique que le sac est recyclable. S’il n’y a pas ce sigle, alors il faut mettre votre sac à la poubelle.

On peut toutes les mettre dans le papier recyclé. Si l’indication 100% recyclable est écrite sur l’emballage des enveloppes, alors la fenêtre en plastique est en cellulose recyclable. Certaines enveloppes ont une fenêtre en plastique, mais ce n’est pas si grave si on les met dans le papier recyclé, car on peut facilement séparer le plastique du papier.

Voilà ! Trier ce n’est pas sorcier. Que se passe-t-il une fois à la déchetterie ? Dans un prochain article, nous nous intéresserons à ce sujet.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp